Nétiquette : les règles du courrier électronique

2e épisode de la série La Nétiquette, l’étiquette de l’Internet, voici les règles pour l’utilisateur en matière de courriel.

La Nétiquette dont nous avons vu le principe dans le premier billet, couvre divers champs this article.
En matière de courrier électronique, comme pour les autres domaines, bon sens et éthique sont les principes directeurs des règles préconisées par la Nétiquette.

Voici un extrait des règles en matière de courriel préconisées par l’IETF dans la Nétiquette, RFC 1855 :

  • A moins d’avoir votre propre accès à l’Internet via un fournisseur d’Internet, veillez à vérifier avec votre employeur ce qu’il en est concernant la propriété du courrier électronique. Les règles concernant la propriété du courrier électronique diffèrent d’un endroit à l’autre.
  • A moins d’utiliser un outil de chiffrement (matériel ou logiciel), vous supposerez que le courrier sur l’Internet n’est pas sûr. Ne mettez jamais dans un message électronique quelque chose que vous ne mettriez pas sur une carte postale.
  • Respectez les droits d’auteur de ce que vous reproduisez. Presque tous les pays ont des lois sur les droits d’auteur.
  • Si vous faites suivre ou re-postez un message que vous avez reçu, n’en modifiez pas les termes. Si le message était un message personnel à vous et que vous le re-postez à un groupe, vous en demanderez d’abord l’autorisation. Vous pouvez raccourcir le message et ne citer que les parties intéressantes, mais veillez à l’attribuer correctement.
  • N’envoyez jamais de lettre-chaîne par courrier électronique. Les lettres-chaînes sont interdites sur l’Internet. Vos privilèges au réseau peuvent être révoqués. Avertissez votre gestionnaire local si vous en recevez.
  • Une bonne méthode : Soyez rigoureux dans vos envois et tolérant face à ce que vous recevez. Vous n’enverrez pas de messages haineux (on les appelle des « flammes ») même si on vous provoque. D’autre part, vous ne serez pas surpris de vous faire incendier et il est prudent de ne pas répondre aux flammes.
  • Rendez les choses faciles pour le destinataire. Certains relais de courrier enlèvent l’information d’en-tête qui reprend votre adresse d’expéditeur. Pour être sûr que les gens sachent qui vous êtes, veillez à mettre une ligne ou deux à la fin de votre message avec vos coordonnées. Vous pouvez créer ce fichier à l’avance et l’ajouter à la fin de vos messages. (Certains programmes de courrier font cela automatiquement.) En langage Internet, cela s’appelle un fichier « signature ». Votre signature remplace votre carte de visite. (Et vous pouvez en avoir plusieurs pour diverses circonstances.)
  • Faites attention aux adresses de courrier. Il y a des adresses qui concernent des groupes, mais qui ressemblent à des adresses individuelles. Sachez à qui vous envoyez.
  • Regardez aux Cc lorsque vous répondez. Ne continuez pas à inclure des gens si les messages deviennent une conversation bilatérale.
  • Utilisez des minuscules et des majuscules. LES MAJUSCULES DONNENT L’IMPRESSION QUE VOUS CRIEZ.
  • Utilisez des émoticones pour indiquer votre ton de voix, mais utilisez-les modérément. 🙂 est un exemple de souriard (regardez de côté). Ne supposez pas que l’ajout d’un émoticones va rendre votre correspondant heureux de ce que vous dites ou effacer un commentaire insultant par ailleurs.
  • Attendez d’avoir dormi avant d’envoyer des réponses chargées d’émotion. Si vous en avez vraiment gros sur le coeur à propos d’un sujet donné, indiquez-le via des jalons FLAME ON/OFF. Par exemple : FLAME ON: Ce type d’argument ne vaut pas la bande passante qu’il consomme à l’envoi. C’est raisonné pauvrement et sans cohérence. Tout le monde m’en veut. FLAME OFF
  • Soyez concis, sans être excessivement bref. Lorsque vous répondez à un message, citez suffisamment de texte original pour être compris, mais pas plus. Il est extrêmement de mauvais goût de répondre simplement à un message, en reprenant tout le message reçu : supprimez tout ce qui est hors propos.
  • Tout comme le courrier peut n’être pas secret, le courrier sont sujets à falsification et imposture, à des degrés divers de détection. Faites jouer votre bon sens et votre sens de la réalité avant de considérer un message comme authentique.
  • Si vous estimez que l’importance d’un message le justifie, répondez brièvement immédiatement pour signaler à l’expéditeur que vous l’avez reçu, même si vous allez répondre plus longuement ultérieurement.
  • Les attentes « raisonnables » en matière de comportement via courrier électronique dépendent de vos relations avec la personne et du contexte de la communication. Des règles apprises dans un certain environnement de courrier peuvent ne pas s’appliquer à la communication en général avec des gens sur l’Internet. Soyez prudent avec l’argot et les expressions locales.
  • Soyez conscient de la longueur des messages que vous envoyez. Annexer de grands fichiers, tels que des documents en Pdf ou des programmes, peut rendre vos messages si grands qu’ils peuvent ne pas être transmis ou au moins consommer une part exagérée de ressources.
  • N’envoyez pas aux gens, de grandes quantités d’information non demandée.
    Si votre système vous permet de faire suivre du courrier, méfiez-vous de l’épouvantable boucle de suivis. Soyez sûr de ne pas avoir installé des faire-suivre sur différents hôtes, de sorte qu’un message qui vous est envoyé entre dans une ronde sans fin d’un hôte vers un autre, puis un autre.